Historique

En 1999, un petit groupe de gens sensibilisés à l’humanisation des soins en fin de vie obtiennent les lettres patentes pour un organisme sans but lucratif (OSBL) dont l’objectif est de mettre sur pied une maison de soins palliatifs à Laval.

Avant d’entreprendre différentes démarches de financement, les promoteurs du projet effectuent une analyse des besoins qui démontre clairement la pertinence d’une telle maison dans la région de Laval. Puis, les membres du conseil d’administration effectuent une série de visites auprès d’autres maisons de soins palliatifs afin de valider la faisabilité et la viabilité du projet.

En 2004, le petit groupe s’agrandit et tente de trouver de nouveaux appuis auprès de personnes influentes du milieu des affaires. Un directeur est embauché. Celui-ci entreprend de nombreuses démarches afin de faire connaître le projet et d’obtenir l’appui ainsi que le soutien financier des gouvernements, de la municipalité, des organismes publics et privés de la région ainsi que de la population. En septembre de la même année, on procède au lancement de la campagne de financement en vue d’amasser des fonds permettant la construction de la Maison de Soins Palliatifs de Laval et d’assurer son fonctionnement au cours de la première année d’opération.

En juin 2006, grâce à la générosité de quatre grands donateurs, la Maison dispose d’un magnifique terrain situé en bordure de la Rivière-des-Prairies.

La première pelletée de terre aura lieu à l’été 2008, alors que la construction s’étalera sur l’année suivante. Comme un rêve qui aura pris 10 années avant de se concrétiser, la MSPL ouvrira enfin ses portes à l’automne 2009, avant d’accueillir son premier patient le 16 janvier 2010.

Le 21 septembre 2015, la Maison de Soins Palliatifs de Laval fête son 5ième anniversaire. La MSPL est fière du remarquable chemin qu’elle a parcouru depuis son ouverture. La continuité et la pérennité financière de celle-ci repose sur l’esprit de solidarité de toutes les personnes impliquées à cette cause profondément humaine et sur le financement et la grande générosité de ses donateurs.

Emblème de la Maison de Soins Palliatifs de Laval

Le Ginkgo biloba est un véritable fossile vivant, ses ancêtre ressemblaient beaucoup à l’espèce actuelle, peuplaient déjà les forêts du Jurassique. Il a commencé à être cultivé dès 1754. Les feuilles et les graines sont employées en phytothérapie, il est étonnamment résistant à la pollution atmosphérique et aux insectes. Un Ginkgo a même survécu à la bombe atomique d’Hiroshima et à tous les bouleversements climatiques de notre planète, depuis les Japonais voient dans cet arbre le symbole de l’espérance.

Origine du nom

Le nom d’« arbre aux quarante écus » vient du fait que le botaniste français M. de Pétigny a acheté, en 1788, 5 plants de Ginkgo à un botaniste anglais pour la somme considérable de 200 livres, soit 40 écus d’or.

Le nom d’« arbre aux mille écus » est aussi expliqué par l’aspect de ses feuilles qui deviennent jaunes dorées à l’automne et forment comme un tapis d’or à ses pieds.
Pourquoi avoir choisi cet arbre comme emblème ? Parce que ses petites feuilles sont en forme de cœur. Il a une très longue longévité (mille ans) et esthétiquement est très joli surtout à l’automne. Toutes ces qualités sont associées à notre Maison pour qui on espère une très longue vie. Nous avons procéder à la plantation du premier Ginkgo biloda le 21 septembre dernier, lors du 5ième Anniversaire de la Maison.